Enseignement

Vendredi 14 septembre, les sixièmes de NDE sont allés à la rencontre du patrimoine religieux proche de leur collège. En petits groupes ils ont commencé par découvrir des monuments rappelant la tragique journée du 8 août 1944, pour ensuite faire connaissance avec certains lieux marquant de l’histoire locale plus ancienne. Ils ont visité et appris les rôles de lieux marqués par des croix et calvaires, comme Croas ar Bandu, Brélévénez, Poulscavenou, Keryaouen, mais aussi le château de Tronjoly, son colombier et sa chapelle. Ils ont donc pu comprendre les différents rôles de ces monuments. Puis ils ont marché jusqu’à la mer, pour finir à la chapelle de Kerfissien.

Cette balade avait pour but d’enrichir leur connaissance de leur environnement, notamment parce qu’ils devaient eux-même déterminer leur chemin, lire les cartes (ce travail est prolongé en mathématiques). Ils ont aussi été attentifs à leurs sensations, afin de pouvoir composer des haïkus sur cette sortie. Plusieurs travaux et disciplines étaient donc activées au cours de cette journée, qui trouveront donc leur prolongement en classe au cours des semaines qui viennent.

Dans le cadre de l’atelier pêche nature associant le collège Notre Dame d’Espérance et l’AAPMA de Saint Pol de Léon, un groupe d’élèves a eu l’opportunité de se rendre dans les Montagnes Noires, à la recherche des truites et brochet. Les sessions de pêche se sont enchaînées sur deux jours. Lee ruisseau du Fao a ainsi été le cadre d’une pêche de la truite à l’ultra-léger. A Brennilis encadrés par Joris Parpaillon, guide de pêche, les jeunes ont pu s’initier à la pêche du brochet aux leurres.

 

 

 

L’Aulne leur a quant à elle offert un cadre propice pour une pêche de la truite à la mouche. En dépit d’un niveau d’eau très bas, les jeunes ont persévéré et ont vu leurs efforts récompensés par quelques captures de poissons, remis à l’eau avec un maximum de précautions… le tout dans un cadre naturel exceptionnel.

Pour en savoir plus sur l’APN (Atelier Pêche Nature)…

 

  • Semestre 1 groupe initiation : Inscription et déroulement 

  • Semestre 1 groupes perfectionnement : Inscription et déroulement 

Le collège Notre Dame d’Espérance fut fondé en novembre 1918. Pour cette année du centenaire, les élèves de quatrième ont préparé une émission de radio que nous avons enregistré le vendredi 22 juin à Mestioual. La rencontre avec les résidents fut l’occasion d’un échange sur le thème de l’école : aller à l’école dans les années 40, la non mixité, les enseignements, la vie sous l’occupation, l’école des filles…

 

 

Les collégiennes de l’Ensemble Scolaire du Kreisker terminent sur la plus haute marche du podium après avoir battu les filles du collège Saint Joseph de Plouescat en finale.

Interview d’Aurore, Charline et Flavie.

 

Compte tenu du calendrier académique, les conseils de classe se dérouleront suivant le planning suivant (en salle de 6ème Bleue) : 
 
  • 6ème Bleue : lundi 04/06 , 16h45-17h45
  • 6ème Verte :  mardi 05/06, 16h45-17h45
  • 5ème Lavande : lundi 11/06, 16h45-17h45
  • 5ème Orange : lundi 11/06, 18h-19h
  • 4ème Jaune : jeudi 07/06, 18h-19h
  • 4ème Rouge : lundi 04/06, 18h-19h
  • 3ème Corail : mardi 05/06, 18h-19h
  • 3ème Turquoise : jeudi 07/06, 16h45-17h45
Le conseil étudiera les situations individuelles suivant les objectifs suivants : valider les choix d’orientation d’une part et de valider l’acquisition des compétences d’autre part. 

Les 52 élèves des classes de sixième du collège Notre-Dame d’Espérance se sont rendus, mercredi 16 mai, à Kerveyer, pour une découverte des serres de productions de tomates et fraises d’André Hascoët. Cette sortie se faisait dans le cadre des visites pédagogiques associées aux enseignements en SVT (Sciences de la vie et de la terre), technologie et mathématiques.

Insectes utiles et nuisibles

L’exploitant et quelques-uns de ses collaborateurs ont consacré une matinée entière à détailler plus particulièrement la production de tomates sous serre, les aspects liés à a protection de l’environnement et les démarches des producteurs afin de réduire les traitements chimiques, selon le plan national Ecophyto.

Serriste depuis 28 ans, André Hascoët a présenté sa production de petites tomates, allant de la cocktail à la tomate cerise, en passant par la cœur de pigeon. L’agriculteur a expliqué la façon de produire ce fruit sous serre, avec un rendement variant de 300 à 600 tonnes par hectare et par an, selon les variétés, les techniques utilisées, les aides naturelles, dont l’installation de ruches à bourdons et l’introduction d’insectes, régulant l’invasion d’aleurodes ou mouches blanches.